Née en 1995 à Paris.
Vit et travaille entre Arles et Paris, France.

Après une licence Cinéma et Audiovisuel à Paris I Panthéon-Sorbonne, Emma Riviera intègre l’ENSP en 2017. Elle a participé à plusieurs expositions collectives dont Les Caillé.xes à Paris, Not So Crazy Girls à la galerie Espace Futur à Paris et Fos-sur-terre à l’Artothèque de Miramas. En 2019, elle a été lauréate du prix Focus. Ses photos ont été publiées entre autres dans les magazines Parad et Bruto Fanzine. Elle est exposée aux Rencontres d’Arles 2021 avec Une attention particulière et participe à la résidence de création du festival des Rencontres de la jeune photographie internationale prévue de Niort à la Villa Pérochon en Septembre 2021.


Ma pratique est avant tout liée à la notion de rencontre : aller vers l’autre, aussi différent soit-il. Abolir la distance même un bref instant, être au plus près des gens et des choses. De ces rencontres je saisis l'instant pour le distordre, l’accorder à ma vision et à ma subjectivité. On peut percevoir une certaine ambiguïté, parfois un côté grotesque. Mon approche est intuitive, je laisse le hasard et l'inattendu survenir, cru et nu. J’explore la frontière entre la norme et la marge. Faire surgir du quotidien toute son étrange puissance.
Cette déformation du réel provient sans doute de mes études de cinéma, je pense qu’une photo doit avant tout raconter une histoire. C’est pourquoi, je m'intéresse à l’édition et à la narration comme forme de monstration ce qui me permet de mieux conter - et ainsi montrer mes images.